Nos dates marquantes

1182

Existence de compagnies d'arbalétriers à Bruxelles. Henri de Louvain conduisait dix arbalétriers contre le Roy de France Philippe-Auguste.

1213

La tradition veut que trois cents gantois soient battus par les Bruxellois dans le bois des 7 Granges (Kattenhuys). Le duc Henri 1er réunit un corps d'arbalétriers et lui accorde des privilèges. Existence de la Gilde de Saint-Laurent.

1288

Jean 1er est victorieux lors de la bataille de Woeringen. Des arbalétriers bruxellois étaient présents.

1304

Érection, par les arbalétriers, d'une chapelle à l'emplacement de la future église Notre-Dame des Victoires au Sablon.

1348

Premières traces historiques de l'Ommegang.

1381

Charte de primauté à la Groote Gulde des Ducs de Brabant Jeanne et Wenceslas.

1387

Le Serment de Saint-Georges, appelé aussi Petit Serment, est considéré comme indépendant de celui de Notre-Dame par une ordonnance du Magistrat de la Ville.

1421

Après les émeutes populaires de février, Jacques Stoevaert, premier bourgmestre des Nations déclare solennellement conserver et maintenir les privilèges des Arbalétriers.

1444

Le Serment de Saint-Georges s'établit rue des Alexiens: au Jardin de Saint-Georges

1466

Charles le Hardi (futur le Téméraire) est déclaré Roy du Serment.

1486

Les Serments, le Magistrat et les Métiers accueillent magnifiquement l'empereur Maximilien pour son entrée à Bruxelles. A cette occasion, tous ont revêtu des habits rouges rappelant, par cette teinte, les premières armoiries de notre Ville : le rouge plain.

1521

Les cinq Serments totalisent deux cents tireurs dont soixante au Grand Serment et quarante au Serment de Saint-Georges.

1611

Le Serment de Saint-Georges fait construire une porte et une maison sur leur terrain d'exercice de la Steenpoort.

1615

Isabelle la Catholique tire le papegay.

1645

Une ordonnance stipule que les Serments gardent les portes du Coudenberg (proche du palais des ducs), du Rivage (la plus importante à l'orée du canal vers Malines) et de l'Hôtel de Ville. Les membres des différents Serments sont les seules personnes autorisées à parcourir le Grand Marché en armes.

1789

Le Serment de Saint-Georges, ainsi que les autres Serments bruxellois participent à la Révolution Brabançonne. Notre jardin de la rue des Alexiens sert de quartier général.

1791

Loi du 5 septembre qui supprime, en France, les milices bourgeoises.

1792

Pillage de notre local par les trouves révolutionnaires françaises.

1794

Joyeuse Entrée de François II, Empereur d'Autriche.

1795

Les Français imposent, dans nos provinces, la disparition de tous les Serments.

1804

Les Serments accueillent Napoléon et le reconduisent aux flambeaux jusqu'à Saint-Josse-ten-Noode (banlieue bruxelloise).

1814

Les tambours et fifres des gildes, ressuscitant un usage mort depuis quatre-vingts ans, se rendent chez les différentes autorités pour leur donner des sérénades.

1837

Première trace d'un concours organisé par la Société de Saint-Georges.

1844

La Société de Saint-Georges est démembrée. Cependant, une partie des arbalétriers rejoignent la Jeune Union alors que d'autres intègrent les perchistes d'Union et Constance.

1859

Le 22 mai, établissement du local de la Jeune Union, au n°82 de la rue des Six-Jetons. Le roi Léopold 1er appose sa signature dans notre Livre d'Or et devient le Haut Protecteur.

1868

A peine dénommé Grand Serment royal de l'Arbalète au but de Bruxelles, un nouveau nom apparaît après bien des péripéties: Grand Serment Royal de Saint-Georges.

1881

Réception du roi Léopold II à l'occasion du 500eme anniversaire du Serment.

1906

Le 15 juillet, à l'occasion de son 525eme anniversaire, notre Serment est invité à participer à un cortège de drapeaux dans les rues de Bruxelles.

1919

Quoique le Grand Serment ait maintenu ses réunions durant la guerre, la reprise des activités de grands éclats ne débuta qu'en juin 1919, après un appel à la réinscription générale.

1920

Visite du prince Léopold, duc de Brabant, au Jardin aux Fleurs.

1927

Lettre de reconnaissance de filiation aux Serments de l'Ancien Régime et au privilège le plus ancien écrit en date du 4 mai 1381 par les Ducs de Brabant Jeanne et Wenceslas.

1930

Visite de S.A.R. le Roi Albert I. Organisation de la reprise du cortège de l'Ommegang.

1940

La vétusté du bâtiment du "Jardin aux Fleurs" provoque notre départ de ce lieu ancestral.

1946

Notre Serment est transféré vers le Tir communal, au 44 de la rue des Six-Jetons

1953

Déclaration de fusion entre le Grand Serment Royal "Union et Constance" et le Grand Serment Royal et de Saint-Georges.

1957

Remise d'un costume d'arbalétrier à Manneken-Pis à l'occasion de notre 575ième anniversaire.

1961

Scéance académique à l'Hôtel de Ville de Bruxelles, en présence de Sa Majesté la Reine Elisabeth.

1993

La Gilde publie le premier numéro de sa revue "Le Crennequinier".

1997

Déménagement du local vers l'Impasse du Borgendael.

2004

Visite de S.A.R. le Roi Albert II et de la Reine Paola.

2006

Fastes du 625ième anniversaire et édition d'un timbre poste.

Une histoire toujours à suivre...